Atelier « Regards sur la différence »

Sa philosophie

Les ateliers « Regards sur la différence » s’inscrivent également dans ce projet global de sensibilisation à la différence, intitulé « LE LABORATOIRE DE LA DIVERSITE ».

Interpeller les élèves sur ces discriminations, les sensibiliser ne suffit pas. Les engager dans une démarche de création audiovisuelle permettra de les mobiliser, et d’être un moyen de changer leur propre regard sur l’autre. Ce sont des ateliers à destination des scolaires et du périscolaire, qui proposent de fédérer le jeune public autour d’un projet vidéo commun d’exploration de la différence. Élaborés et encadrés par des professionnels de l’éducation et de l’image, ils ont pour objectifs de développer les attitudes de solidarité, d’attention à l’autre, ainsi que la tolérance et l’ouverture d’esprit du jeune public grâce àla réalisation de films courts à partir de situations anecdotiques sur la diversité, vécues ou imaginées par les enfants.

 

Il est important dès le plus jeune âge de sensibiliser, de mobiliser, et d’informer les enfants à la solidarité par des actions pédagogiques.

 

Son fonctionnement

A raison de dix séances de trois heures réparties sur l’année scolaire, « Regards sur la différence »a pour objectif de faire découvrir au jeune public, les richesses de la différence. Le contenu des séances permettra aux enfants répartis en groupes, de réfléchir sur le sujet et d’élaborer les scénarii de leurs films, d’une durée comprise entre 2’ et 3’ minutes.

L’articulation de cet atelier est laissé à l’initiative des participants mais pourrait, par exemple, commencer par la diffusion du film documentaire de 12’, intitulé « Le triathlon Handisport de Bègles ». Documentaire où le triathlon est montré comme étant une aide importante à l’amélioration de l’état physique des athlètes handicapés et comme une invitation de tous les sportifs, handicapés comme valides,  à se rapprocher dans la pratique sportive et dans le partage de ses valeurs.

Ensuite, initiés lors des séances aux techniques du tournage et du montage par un professionnel, les enfants seront tour à tour scénariste, acteur, technicien puis monteur de leur propre film. Cet atelier vidéo sera ainsi propice à une meilleure appréhension de la différence.

 

Afin d’être des « acteurs responsables de notre démocratie », le socle commun prévoit que les enfants soient capables de jugement et d’esprit critique. Le but de l’éducation est de former des « êtres autonomes, c’est-à-dire capables de juger par eux-mêmes de transposer les savoirs du domaine scolaire à des situations différentes ». Par sa dimension transdisciplinaire, l’atelier « regards sur la différence », répond bien à cet objectif car il permet aux enfants de « mettre en relation les acquis des différentes disciplines et de les mobiliser dans des situations variées ».

Laisser un commentaire