« Apprentis Reporters, une histoire de point de vue-8 »

Aujourd’hui 11 mai 2016 nous venons de terminer notre première journée de tournage. Après les exercices effectués lors des séances précédentes, nous sommes allés à la SGAC / Lyonnaise des Eaux de Bordeaux pour rencontrer, Béatrice Cohere et l’interviewer.

Les présentations faites avec Béatrice et ses collègues, nous nous sommes préparés. Nous avons vérifié la caméra puis le son. Et pendant ce temps Julie est allée chercher un lieu où nous pourrions tourner en toute tranquillité. Le matériel est prêt, le lieu est trouvé.

Première difficulté. Elle est mal-entendante et il n’y a pas de traductrice en Langue des Signes. Nous sommes plongés en plein sujet. Comment communiquer avec elle ? Nous apprenons immédiatement à articuler, puis à exprimer de manière synthétique nos questions. Elle répondra en langue des signes. Nous ferons traduire plus tard… L’épreuve est tout de même inattendue. La compréhension ne fut pas évidente dans les début puis ça a fonctionné. Après cela il est très facile pour nous d’entrevoir les efforts que Béatrice et ses collègues on due faire pour se comprendre.

Ensuite deux collègues ont eu la gentillesse de témoigner. Olivier et Bruno. Puis Sylvie, la chef de service où travaille Béatrice. Les témoignages ont été sincère et nous avons pu nous apercevoir qu’accueillir une personne avec un handicap est une question de bienveillance. Les compétences de la personne passent avant toute chose. Pour les personnes présentes et interviewées la différence est une richesse.

Nous pouvons dire que nous avons été bien accueilli et les interviews ont été bien menés. Nous sommes passés aux différents postes: la caméra, le son, la perche, le clap et enfin le journaliste les uns après les autres. « Après l’effort le réconfort ». Michel nous avait amené une surprise. Des superbes cookies pour le goûter. Dans ses conditions vivement le 18 mai qui sera notre second jour de tournage. Alors à très vite pour de nouvelles aventures

.

Laisser un commentaire